Sortie Club – Navacelles et Col de l’Homme Mort

Compte de Rendu de Jacky Vivien, pour les deux sorties Club estivales Navacelles et Col de l’Homme Mort.

Navacelles :

Départ de St-Mathieu à la fraiche, il ne faisait que 15°c dans la vallée de la vis entre St-Laurent le Minier et Madières  et mes compagnons qui n’avaient pas eu la bonne idée de prévoir un coupe vent ont eu la chaire de poule tout du long la montée de Navacelles les à bien réchauffés au sommet avec le soleil superbe vue depuis le belvédère sur le village en contre bas, descente jusqu’au village très pittoresque où la fraicheur nous a fait du bien.

La remontée sur Blandas au petit trot s’est avérée contraignante avec le long faux plat.

La suite ne fût qu’une longue descente qui a fait du bien aux jambes jusqu’à St-Bauzille.

Mais dans l’ensemble se fût un régal pour tous.

Col de l’Homme mort :

Nous sommes partis à 8H00 du point de rendez-vous au Vigan avec le soleil sur le col du Minier jusqu’au col de la Broue  puis les gorges de l’Orgon jusqu’à l’Espérou, le col de Faubel vers Camprieu pour emprunter la longue et magnifique descente des gorges du Trévezel jusqu’à Tréves.

Petite pause photos puis on s’attaque à une petite douceur la montée du col de la Pierre Plantée; nous prenons à gauche direction Dourbies via le col de Rhodes; arrivée à Dourbies pause casse-croute sur la place de l’Eglise.

Reprise tranquille par la petite route direction col de l’Homme mort.

Sur cette route une petite anecdote : nous roulions tranquillement sur la route montante et avons rencontrés un troupeau de brebis avec son berger et ses chiens; nous continuons notre progressions lentement sur le coté de la route quand tout d’un coup les brebis se mettent à courir à nos cotés se qui n’a pas plu au berger qui a ordonné à son chien de venir nous stopper, ce qu’il a fait en courant et aboyant après le premier d’entre nous Jeannot qui en a fait les frais avec la gueule du Patou à 10 cm de sa cuisse mais plus de peur que de mal; nous avons stoppé et tout est rentré dans l’ordre. Le berger est venu nous expliquer sa démarche que nous avons trouver un peu excessive.

Sur ceux, remis de nos émotions nous avons continué gentiment jusqu’à l’embranchement du col de l’Homme mort que nous avons laissé à notre droite pour nous diriger vers le col du Minier direction Le Vigan. Descente rapide pour les uns et tranquille pour moi.

Arrivée 15h00 au parking. Superbe journée appréciée des 4 participants.